Noulé zordizour lo Mèrkrodi 20 Sèktanm 2017
Vous êtes à la Réunion - Bienvenus - Welcome - ترحيب - Willkommen - Ongi - dobrodošli - 欢迎 - Byenveni - Bienvenidos - આપનું સ્વાગત છે - स्वागत - selamat datang - வரவேற்கிறோம் - Manao ahoana - Manahoana - Buenos días - Hola - Assalomu alaykum - Acho saiin ....
Île de la Réunion


E-974.com Nous sommes le mercredi 20 septembre 2017.

La fête de la lumière: le Dipavali.

Alon kozé:

Le Dîpâvali c'est aussi un hommage à Latchimi, la déesse de la lumière et de la prospérité.

Tèrla nou partaz nout bann konésans po myé fé viv azot Larénion sinpléman. Dipavali à saint Pierre: VIDEO Laksmi ou Laxmi est l'épouse de Vishnou. Elle naquit de l'Océan de Lait que les dieux barattaient pour acquérir le nectar d'immortalité. Lakshmi est très belle.

Vivre pleinement toute notre culture. Retrouvez nos videos sur les plateformes VOD, mais biensûr sur nos serveurs Les vidéos sur le DIPAVALI

I vyin din mo sanskrit deebam "limyèr" é avali "ran". La fèt la limyèr an Ind laba, zot i fé pèt la kol sé in gran nafèr. Tou lé zan dann la nuit lo pli nwar , lo katorzièm faz la line " Tchatourdashi" l o moi d'Ashivina "Pourattâshi" konm in manyèr pou rod in limyèr dann lame, dann lo kor minm. Nuit-la, tou la kaz bann domoun kisoi ris ou povr, na in takon ti limyèr a koté bann kaz i briy dann fénoir. Bann lanp luil "diouro" po fèt la viktawr la limyèr si la nuit, fèt la victoir lo biyn si lo mal.

Dé manièr koz DÎPÂVALI. Lo promié lé tiré ek lo RAMAYANA, i rakont listoir de Rama apranti batayèr kont bann fors maléfik par lo Rishi Vishvamitra. Li maryé èk SITA. La fille lo roi Janaka, limyèr né èk lo gran konésans, dovien iliminé. Sita lé volé par Ravana, lo Roi dé ténèbr de Lanka. Ek son larmé sinz klé komandé par Hanuman, Rama èk Sita i rotourn si koté Ayodia, Kapital zot roiyom, ousa la nuit nwar i lé, la dopi katorzan ousa zot lété an ékzil. Tout la vil i briy po fèt so viktwar. In not vèrsion i apiy ali si lo Pourana, Lo zafèr i rakont dopi lontan minm. Lo démon Naraka té i pas son tan pou alé vol sat navé si la tèr èk dann sièl. Li té vol bann zoli zinn fiy, ké li té mèt dann son arèm.

In zour li la rabès pli ba lo sien Adita,momon bann bondié,la vol son bann zano pandan. Bann bondié la la sipli Shiri Krishna po tié Nakara. Ek son disk divin "lo tchakra", dann la nuit Nakara chatourdashi, Krisna lo koup la tèt lo tyran. Manièr simbolik, lo fénoir la nuit la , i roprézant linyorans lo pli total ké lom nana d-son lidantité podvre, é son divinité. Lo tchakrat lé lo disk solèr i transche so lignorans. Lo Dîpâvali lé osi in lomaz a Latchimi, bondié la limyèr èk la prospérité. Dans nout péi Larénion,Listoir i vé ké so zour la, la kaz lé prop byin nétoyé po sas lo mové zafèr la dévène " Alaskshmi" po invit "Lakshmi" ni rèst dann la kaz. Kank la nuit i ariv tout domoun i doit alimé bann ti lanp an tèr kwit.

Dipavali

Du sanskrit deebam "lumière" et avali "rang". La fête de la lumière est célébrée avec faste en Inde, chaque année dans la nuit la plus sombre de la quatorzième phase de la lune " Tchatourdashi" du mois d'Ashivina "Pourattâshi" comme une ritualisation de la quête de la lumière intérieure. Cette nuit-la, tous les abords des maisons de riches ou de pauvres sont illuminés de petites lampes à huile "diouro" afin de célébrer la victoire de la lumière sur les ténèbres, c'est- à- dire du bien sur le mal.

Deux interprétations existe du DÎPÂVALI. La première est tirée du RAMAYANA, elle raconte l'histoire de Rama initié au combat contre les forces obscures par le Rishi Vishvamitra. Il épouse SITA. La fille du roi Janaka ,lumière nèe de la connaissance suprême, et devient illuminé. Sita est enlevée par Ravana, le Roi des ténèbres de Lanka. Grâce à une armée de singe dirigée par Hanuman, Rama et Sita retournent à Ayodia, la capitale de leur royaume où l'obscurité a régné pendant les quatorze années de leurs exil. Toute La ville est illuminée pour fêter cette victoire.

DIPAVALI

Une autre version s'appuie sur le Pourana, le récit des origines. Le démond Naraka passait son temps à piller le ciel et le terre. Il enlevait les jolies filles qu'il gardait dans son harem. Un jour il humilia Adita, la mère des dieux, lui dérobant ses boucles d'oreilles. Les dieux supplièrent Shiri Krishna de se débarrasser de Nakara. A l'aide de son disque divin "le tchakra", dans la nuit de Nakara chatourdashi, Krisna décapita le tyran. Symboliquement, l'obscurité de cette nuit représente l'ignorance totale que l'homme a de son identité réelle de sa divinité. Le tchakrat est le disque solaire qui tranche cette ignorance.

A l'Île de la Réunion, la coutume veut que ce jour-la, la maison soit nettoyer pour chasser l'infortune "Alaskshmi" pour convier "Lakshmi" à y demeurer. A la nuit tombée, on allume les petites lampes en terre cuite. A l'origine, c'est une fête qui nous vient des Indes: Dipavali ou fête de la lumière. C'est une manifestation qui fait partie de la culture réunionnaise. A l'époque, cette fête était organisée par la commune de Saint André. Aujourd'hui, la majorité des villes de la Réunion, y participent à leur manière à cette fête. Ce qui est dommage, c'est la récupération politique faîte autour. Dans la majoritée des communes, seules les associations ayant des obligations envers les maires, peuvent participer. J'ai des propos plutôt direct ! mais la vérité est la vérité ! car, s'il faut coller des affiches pour participer à une fête ! autant mieux rester chez soi.

© Georges Soubou | Ce site utilise des cookies | SITE WEB INDEPENDANT |